Les Warriors rejoignent les Cavs

Après avoir refait son retard dans la série l’opposant au Thunder, Golden State a remporté l’ultime match, à la maison (96-88), mettant un terme à une finale de conférence exceptionnelle d’intensité et de rebondissements.

Pourtant, les choses avaient très mal commencé. OKC, loin d’être abattu, a pris les devants grâce à une énorme défense, un jeu collectif très abouti et les rebonds offensifs de Steven Adams et André Roberson qui donnaient sans cesse des seconds chances aux artilleurs du Thunder. Au bout d’un quart temps et demi, les hommes de Billy Donovan menaient de 13 points (encore une fois) et y croyaient plus que jamais. Moment choisi par Klay Thompson, à la rue jusque-là (0/7 aux tirs pour commencer) pour sonner la révolte. Avec 4 tirs primés, il ramène les siens au contact. Le Thunder n’abdique pas et retourne aux vestiaires avec 6 longueurs d’avance (48-42).

Mais dès le début du troisième quart, ils vont prendre la foudre: Curry, déchaîné, rentre des 3 points plus ébouriffants les uns que les autres. Golden State prend enfin l’avantage. Iguodala et les remplaçants l’aident ensuite à infliger un 12-0 fatal aux coéquipiers d’un Russell Westbrook cataclysmique pendant cette période (71-58). Le jeu du Thunder devient n’importe quoi et Golden State s’envole vers la victoire

Malgré un grand Durant lors de l’ultime quart (mais pourquoi était-il aussi effacé en première mi-temps ?), les Warriors ne cèderont pas: à chaque tentative de comeback, les Splash Brothers répondent du tac au tac, en particulier Curry qui tient son match référence (36 points et 8 passes), alors qu’il a été longtemps en délicatesse dans cette série. Golden State composte donc son ticket pour les Finals et y retrouvera les Cavs pour un remake bouillant. Dernier mot: on remerciera le Thunder pour avoir produit un basket de très haut niveau pendant 7 matchs. Cette série était tout bonnement grandiose !

Partager cet article

A propos Kévin Mercier

« If cocaine were helium, the NBA would float away. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *