Greipel roule sur la concurrence

Hier cinquième étape de ce Giro toujours aussi peu passionnant. Le tracé de l’étape laissait prévoir une échappée fleuve avec un sprint massif (certes pour costauds, l’arrivée étant en faux plat montant) et la seule incertitude résidait dans le moment où se feront reprendre les fuyards du jour.

Malheureusement c’est bien ce qui s’est passé. Le peloton, sous l’impulsion de la Lotto-Soudal, n’aura même pas eu la délicatesse de laisser l’échappée passer en tête au premier passage sur la ligne d’arrivée et lance réellement l’emballage finale à 5km du terme de l’étape. Jürgen Roelandts emmène le peloton pendant près de 4km (!!) avant de laisser Greipel se débrouiller seul. Le Gorille de Rostock, impressionnant, s’impose avec plusieurs mètres d’avance avec un sprint tout en puissance. Deuxième, Demare confirme sa bonne forme mais n’arrive toujours pas à convertir sur un Grand Tour.

Aujourd’hui, arrivée de la montagne. Les favoris pour le classement général devraient commencer à se montrer.

Partager cet article

A propos Nicolas Delpech

"On a la chair de poule mais c'est un coq qui est devant"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *